top of page
Rechercher

Je ne suis pas Papoulpe... Je n'ai que 2 bras.

Comme dirait mon fils : "JE NE SUIS PAS PAPOULPE. JE N'AI QUE 2 BRAS."


Mon fils a 5 ans et sa réplique m'a bien fait rire quand il l'a dite.

Pourtant, cette phrase, bon nombre d'adultes la disent sous une autre forme : "𝘑𝘦 𝘯'𝘢𝘪 𝘱𝘢𝘴 𝘭𝘦 𝘵𝘦𝘮𝘱𝘴. 𝘑𝘦 𝘥𝘰𝘪𝘴 𝘧𝘢𝘪𝘳𝘦 ç𝘢, 𝘧𝘪𝘯𝘪𝘳 𝘤𝘦𝘤𝘪."

Et moi la première... ☺


Il y a quelques années, je ne parvenais pas à faire mes tâches.

Mes journées étaient trop courtes. Tout comme mes semaines.

J'étais sans cesse interrompue par des appels, des urgences emails, des questionnements de collègues, des visites de partenaires...


Et quand je faisais le bilan de ma journée, je me retrouvais avec la même tâche à faire qu'au matin.


𝐐𝐮'𝐚𝐯𝐚𝐢𝐬-𝐣𝐞 𝐟𝐚𝐢𝐭 𝐝𝐞 𝐭𝐨𝐮𝐭𝐞𝐬 𝐜𝐞𝐬 𝐡𝐞𝐮𝐫𝐞𝐬 ?? 𝗢ù é𝘁𝗮𝗶𝗲𝗻𝘁-𝗲𝗹𝗹𝗲𝘀 𝗱𝗼𝗻𝗰 𝗽𝗮𝘀𝘀é𝗲𝘀 ?


Ca me déprimait de voir que je n'avançais pas. Que les urgences devenaient encore plus urgentes. Que de nouvelles tâches s'accumulaient aux anciennes... Et que finalement, j'allais dans tous les sens et me dispersais sans avancer.


Alors, j'ai regardé à quoi je passais mon temps. Et ça m'a apporté beaucoup de clarté !

J'ai réalisé qu'en fait, je laissais complètement les autres gérer mon agenda, mon organisation, mes priorités.


Parce qu'à cette époque là, je n'avais pas encore appris à mettre un cadre, à dire à mon entourage : "𝘕𝘰𝘯, 𝘱𝘢𝘴 𝘵𝘰𝘶𝘵 𝘥𝘦 𝘴𝘶𝘪𝘵𝘦." ou "𝘖𝘬, 𝘵𝘰𝘶𝘵 à 𝘭'𝘩𝘦𝘶𝘳𝘦." Parce qu'à cette époque là, je ne savais pas exactement où je devais aller. Parce qu'à cette époque là, finalement, je n'avais pas de priorité.


Alors j'ai compris que si je voulais m'extraire de ce quotidien où j'étais noyée et submergée de boulot, il m'était nécessaire de :


1- Trouver quelles étaient mes priorités, celles en accord avec la bonne direction de mes rêves et de l'entreprise. Et ça, c'est quelque chose qui s'apprend. J'accompagne aujourd'hui mes clients à définir le sommet qu'ils veulent atteindre.


2- Puis à suivre un processus qui permet de réaliser les bonnes actions pour atteindre ce sommet. C'est-à-dire, juste 1, 2, 3, voire 4 grand max par jour. Et ensuite, c'est bon : je pouvais passer aux tâches non essentielles de mon activité. Celles qui étaient urgentes mais qui étaient mes voleurs de temps. Là encore, j'aide aujourd'hui mes clients à AGIR en fonction de leurs valeurs, de ce qui est au fond de leur cœur, de vérifier qu'il n'y a pas de blocage...


Finalement, j'ai pu constaté que les personnes qui réussissent le plus dans la vie (à titre pro ou perso d'ailleurs), ce sont celles qui savent redéfinir leurs priorités pour mettre leurs rêves en avant et qui investissent un maximum d'énergie dedans !


Et maintenant, à chaque fois qu'une personne me dit "𝘑𝘦 𝘯'𝘢𝘪 𝘱𝘢𝘴 𝘭𝘦 𝘵𝘦𝘮𝘱𝘴.", je comprends que ce qu'elle veut dire en fait, c'est : "𝘊𝘦 𝘯'𝘦𝘴𝘵 𝘱𝘢𝘴 𝘮𝘢 𝘱𝘳𝘪𝘰𝘳𝘪𝘵é."


Et vous, en tant que papoulpe, combien de tentacules investissez-vous dans votre rêve ?? 🐙😉

3 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page