Rechercher

Don't Look Down : Déni planétaire ?!

Une fois n'est pas coutume, j'ai envie de réagir à une actualité mondiale.

Une nouvelle limite planétaire a été franchie en ce 28 avril 2022 : celle du cycle de l'eau douce. Ce cycle qui comprend les précipitations, l'humidité du sol et l'évaporation, est désormais en dehors de la zone de sécurité. A présent, l’Humanité vit à crédit de ces ressources et devra subir le manque d’eau pour l’agriculture, l’industrie, les plantes, les infrastructures… dans les prochaines années.

C'est la deuxième limite franchie en cette année 2022, sur 9 critères établis par un chercheur de Stockholm Resilience Service, Johan Rockström, scientifique travaillant sur cette terrible question : "Jusqu'à quelles limites le système Terre pourra absorber les pressions anthropiques sans compromettre les conditions de vie de l'espèce humaine ?".

La dernière limite planétaire étant "l'intégrité de la biosphère", nous n'avons pas intérêt d'en arriver jusque là !...

Alors, comment ne pas y être sensible ???

Plus généralement, un indicateur de l'Empreinte Ecologique a été développé par un organisme de recherche international, Global Footprint Network, pour suivre l'impact de l'activité humaine sur notre Planète Terre. Il s'agit du "Jour de dépassement". Cela correspond au jour de l'année auquel l'humanité a consommé autant de ressources naturelles que ce que la Terre peut renouveler durant l’année entière. Et comme vous pouvez le deviner... mauvaise nouvelle pour nous. Cet indicateur mondial est atteint de plus en plus tôt chaque année !

(Le premier "jour du dépassement mondial" a été le 29 décembre 1970. En 2000, c'était le 23 septembre. Et l'année dernière, nous l'avons atteint le 29 juillet 2021 !)

Ne rien faire équivaut donc à choisir de mourir de faim, de soif, de chaud, d'asphyxie... C'est aussi choisir la façon dont nous voulons que nos enfants vivent. Personnellement, mon cœur balance... De quoi je préfèrerais mourir ?

Des alertes nous sont données depuis de nombreuses années par des scientifiques (comprenez : "c'est du factuel... prenons-les au sérieux !"). Et nous y sombrons pourtant, plus ou moins consciemment, telle la grenouille dans la marmite qui chauffe à petit feu.

En face : "C'est encore loin... Faut pas dramatiser... Mais de quoi vous parlez ??" de nos sociétés occidentales, orientales, asiatiques, africaines... Tout ce blabla de déni face à une horreur absolue et une impuissance individuelle.

Car il faut bien l'admettre : Quel pouvoir avons-nous en tant qu'individu sur cette échelle mondiale ?

Aucun... et pleinement en même temps ! Energie, démographie, alimentation, planète... les actions collectives sont faites d'individualités. Alors, que préfèrerez-vous : attendre qu'on vous impose des mesures drastiques... ou prendre vos responsabilités à votre échelle et mener dés-à-présent votre propre contribution planétaire ?

Personnellement, j'ai fait mon choix. Combien de planètes me faudrait-il si tout le monde vivait comme moi ? J'ai daté mon "Jour Personnel du Dépassement" sur : https://www.footprintcalculator.org/home/fr. Et... Ooooh, horreur !!!

Alors, zouuu... un plan d'action pour améliorer mon résultat. Plus de déplacements en vélo ou à pied, réduction de l'énergie dans mes locaux, réduction de ma consommation d'eau courante, consommation alimentaire plus locale... je mets en place des indicateurs précis (D'où je pars ? Quels objectifs idéaux pour moi ?...). Et je les partage avec mes proches (hein, mon chéri ?!!) pour m'encourager à les tenir !

Et vous, entreprise, que faites-vous pour limiter votre empreinte écologique ? Comment aller plus loin et sensibiliser votre personnel ? Quels sont vos challenges d'aujourd'hui et de demain allant dans ce sens ?

Au (très) grand plaisir de vous lire et de découvrir vos actions en commentaires ! Et n'hésitez pas à partager cet article, s'il vous a été droit au cœur ! Car tant qu'il y a de la Vie, il y a de l'Espoir ! Et moi, je crois en VOUS !

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout